Aujourd’hui, focus sur Hanifa : La jeune créatrice congolaise Anifa Mvuemba a captivé la toile avec une innovation numérique révolutionnaire pour le monde de la mode. Elle a utilisé des modèles 3D pour lancer sa dernière collection en Live sur Instagram !

Cette jeune femme originaire de la République Démocratique du Congo et qui a grandi dans le Maryland aux États-Unis, est la fondatrice de « Hanifa ». Il s’agit d’une marque de prêt-à-porter qui propose des vêtements avec une gamme de styles, de couleurs, de textures et de motifs exclusifs. La notoriété de sa marque accroît de plus en plus, notamment grâce au fait que plusieurs célébrités ont fait appel à la créatrice et ont porté des vêtements de la marque comme par exemple : Cardi B, Kelly Rowland, Karrueche Tran, Ciara, Jennifer Hudson ou encore Kylie Jenner !

Le monde de la mode est complètement chamboulé depuis la pandémie mondiale, du Covid-19 et il est difficile de savoir quand les défilés physiques vont pouvoir reprendre.

Nous avons d’ailleurs vu dans un précédent article que plusieurs fashion week se sont déroulées de manière numérique cette saison et que les créateurs se sont adaptés aux problématiques actuelles en concentrant leur communication sur les réseaux sociaux ou en trouvant de nouvelles manières innovantes de présenter leurs produits à distance grâce au digital.

En effet, même si le confinement est levé dans une grande majorité des pays, la distanciation sociale et les gestes barrières sont toujours d’actualité et poussent les designers de mode à redoubler de créativité et à se rapprocher de leurs clients.

Anifa Mvuemba est bien consciente de la situation et a donc décidé d’amener son défilé aux gens via Instagram Live, qui connaît un succès planétaire.

Cette innovation de Hanifa a donné au monde un aperçu de ce à quoi pourraient ressembler les podiums dans le monde “post Covid-19”

La créatrice travaille avec des images 3D depuis le début de sa carrière pour réaliser entre autre des maquettes de ses pièces, mais l’idée de créer un défilé mouvant pour faire vivre ses créations lui est venue pendant le confinement.

Selon elle, cette technique de recours aux modèles 3D pour la présentation de sa nouvelle collection marque le début d’une nouvelle ère dans l’univers de la mode.

Cette première expérience prouve que même si monde et les contacts humains sont aujourd’hui “à l’arrêt”, la technologie et le numérique offrent de nouvelles possibilités. L’impact de ce nouveau concept sur la communauté d’internautes a rencontré un engouement spectaculaire.

Anifa Mvuemba a travaillé son défilé de manière à rendre les modèles le plus crédibles possibles. il n’y a évidemment pas de corps sous le vêtement, mais les pièces se déplacent exactement comme si elles étaient portées par une femme aux courbes relativement visibles.

C’est ce qu’à souhaité mettre en avant la créatrice, estimant que les standards de beauté actuelles lors des défilés étaient réservées aux femmes minces et aux formes peu généreuses. Grâce aux mouvements des vêtements plus vrais que nature et à des femmes qui s’éloignent de la taille 34, les clientes peuvent mieux se visualiser dans le vêtement. 

Dans une logique d’inclusion, en choisissant Instagram elle donne la chance à tout le monde d’avoir une place au premier rang pour admirer et apprécier sa collection.

Pour cette collection, la créatrice s’est inspirée de son pays natal, le Congo. Elle a d’ailleurs cherché à sensibiliser son public aux problèmes auxquels est confronté son pays en diffusant court documentaire juste avant le défilé.

Je veux que ces pièces racontent une histoire. Je veux qu’elles nous rappellent de mettre de l’intention sur ce que l’on crée. Pas pour plaire à Instagram, mais pour mettre du sens sur ce que l’on fait, en racontant des histoires à travers nos créations.”

“Nous savons que certaines personnes ne connaîtront jamais une semaine de la mode ou une vitrine Hanifa, nous voulions donc nous présenter à notre public où elles se présentent pour nous tous les jours. C’est à ce moment-là qu’Instagram est devenu le choix évident. “

Anifa Mvuemba

Cependant, Hanifa n’est pas la première marque à avoir eu recours à la technologie pour présenter ses créations.

L’année dernière, Tommy Hilfiger a utilisé un influenceur reconnu par Instagram avec 359k abonnés : Noonoouri ! Créé par un graphiste, cet avatar a conquis l’univers international de la mode pour promouvoir les produits des marques.

Selon le PDG de la marque, les réseaux sociaux et les nouvelles technologie “façonnent les décisions d’achat des consommateurs, les inspirant de manière plus pertinente, brouillant davantage les frontières entre le numérique et la réalité”.