Populaire au 19e siècle, le jean est devenu vite incontournable. Mais pour comprendre ce tel engouement, il faut remonter au début de la création.

Le jean a été créé au début du 16e siècle pour les navires, leur toile et pour les pantalons des marins. C’est dans la ville de Gênes qu’a été créer cette matière en toile de coton et de lin puis exporter en Europe. Après un franc succès, les Anglais ont essayé de le reproduire mais en vain. Il créa donc un dérivé s’appelant le denim. Un tissu beige résistant en toile de laine et de soie. C’est alors que la matière du jean est créée mais sa réelle expansion en tant que vêtement fut qu’en 1873 par l’entreprise Le Strauss & Co. Quelques années plus tard Levi Strauss décide de partir vivre à San Francisco pour ouvrir son entreprise de tissu.

Bibliographie de Levi Strauss

Levi Strauss est née le 26 février 1829 à Butthenhein en Allemagne de parents juifs ashkénazes, de son vrai nom Lôb Strauss. Après la mort de son père sa famille est partie vivre a new york rejoindre ses frères notamment pour travailler avec eux dans le domaine du textile. Ces derniers avaient une entreprise nommée J. Strauss Brother & Co, ou Levi commença à apprendre le métier. C’est à cette période qu’il se fait appeler Levi car son recensement avait transformé son nom en Loeb.

Le premier atelier Levi Strauss & Co (Levi’s)

Levi Strauss fonde son entreprise intitulé Levi Strauss & Co en 1853, notamment connu sous le nom de Levi’s, et mettront essentiellement des tissus de vêtements, mais également en des vêtements, des sous-vêtements, des parapluies, de la mercerie, des mouchoirs, du tissu…  Après des années fluctuantes, Levi Strauss a su se faire connaître et sa réputation très active de commerçants lui donne bonne figure dans la ville. Mais ne fabrique pas de vêtement jusqu’alors en 1872, après une rencontre avec Jacob Davis qui a contribué à la création du jean souhaité s’associer avec un partenaire d’affaires fiable dont un de ses clients réguliers qui n’était d’autre que Levi Strauss. Après lui avoir proposé de breveter le procédé en commun, un accord fut former et le 20 mai le blue jeans est né.

Début de popularisation

Le blue-jeans est notamment utilisé pour les pantalons à couture pour hommes. C’est un tissu très récitant notamment pour les travailleurs. Le succès est apparu à la suite du choix de tissu, le denim, fortement demandé et populaire dans les années 1860. Ils ont établi des renforcements par des rivets et privilégient la création de pantalons et non de salopettes comme la concurrence de l’époque faisait. Le mot jeans finira par s’imposer, d’origine de « Gênes », déformé par la prononciation du pays. Les pantalons furent teints en bleu car c’est la couleur d’origine des bleus de travail rivelés en denim faite par l’entreprise Levi Strauss & Co. Le succès fut rapide.

Le premier jean à avoir un succès fou fut le jean 501, notamment appelé dan ses débuts « XX » dus à ses coutures en croix. Rapidement devenue best-seller, ce jean caractérisé avec 5 poches, une braguette en boutons, ses coutures oranges associés au cuivre des rivets et une petite étiquette rouge et une en cuir sur le devant

Succès incontournable

Le jean est vite devenu incontournable et est voulu de tous, il ne servait plus qu’au travailleur mais a été porté par d’autres. Aux États-Unis, le vêtement est devenu emblématique, et la population portait quotidiennement le jean, et aujourd’hui est répandu peu importe les continents ou les catégories sociales.

Diversification les plus farfelus

Le blue-jeans est devenu une pièce de mode pour tous, un must have, nombreux pour par dire tous possèdent un jean dans sa garde-robe. Après ce franc succès qui a marqué la mode, le textile du jean n’a pas cessé de se diversifier. Repris et remaniés les amoureux du jean ont créé des designs sûrs de nombreuses catégories :

  • Literies
  • Mobiliers
  • Electroménagers
  • Décorations
  • Accessoires de mode
  • Luxe